Le cow-boy ou cowboy de l’anglais cow, « vache », et boy, « garçon », qui signifie « vacher » ou « bouvier » en français, est un garçon de ferme s’occupant du bétail bovin dans les pays anglo-saxons de grands espaces comme le Far West américain et l’Outback australien.

Cette profession dérive de celle de vaquero, en vogue au Nouveau-Mexique aux xvie siècle et xviie siècle, mais s’en distingue en ce sens que ces derniers ne sont pas des ouvriers agricoles. En effet, au xixe siècle les élevages de l’Ouest alimentaient l’ensemble du pays ; le cow-boy avait donc pour mission de conduire les bêtes à travers le sud des Grandes Plaines, en l’absence de chemin de fer. Cette transhumance, qui cessa aux alentours de 1890, a donné du cow-boy une image d’homme libre, solitaire et nomade, en certains points éloignée de la réalité.

À la fin du xixe siècle et tout au long du xxe siècle, de très nombreuses œuvres littéraires (romans, bandes dessinées) et films prirent pour héros des cow-boys courageux, cavaliers euro-américains émérites et tireurs d’élite prêts à dégainer face aux Amérindiens pour sauver la veuve et l’orphelin. C’est ainsi que le cow-boy s’est transformé en un personnage mythique incarnant les valeurs américaines.

 

Source: wikipedia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *